Le “jour Takeshima” et la colère coréenne.

Le jour Takeshima et la colère coréenne

 D’autres îles, d’autres conflits, même patriotisme

       Alors que récemment les médias français nous relataient les tensions sino-japonaises au sujet des îles Senkaku, le 22 février dernier était commémoré au Japon le jour de Takeshima. Une journée placé sous le signe de la revendication territoriale. En effet, depuis plus d’un siècle – depuis la colonisation de la Corée par le Japon en 1905 – le pays du soleil levant réclame l’assimilation des îles de Liancourt, connues sous le nom de Dokdo (독도) en Coréen et Takeshima en Japonais (竹島).

 Un jour spécial

C’est dans ce but que, dés 2005 le Japon, a instauré un « jour Takeshima », afin d’ appuyer peu plus leurs revendications. Les manuels scolaires suivront le même chemin patriotique, accompagnant la position gouvernementale sur ce sujet.

Ce 22 février donc,on acclamait la souveraineté nippone sur le territoire disputé. Paradoxalement, ce sont les médias coréens qui ont le plus retransmis l’information, le « Takeshima no hi » est passé plus inaperçu au sein des médias japonais.

 Une nouvelle crise territoriale

Le ton monte pourtant entre les deux pays. Ainsi, en Corée, une association de commerçant a appelée au boycott des produits japonais. Les cigarettes, la bière et l’alcool en générale sont dans la ligne de mire. En réponse, la préfecture japonaise de Shimane a tenue un rassemblement pour soutenir le projet territorial. Pour attiser un peu plus la colère coréenne, des membres du gouvernement y ont assistés. Le site internet de J-cast mentionne un “sentiment de crise”.

Symptomatique du nouveau gouvernement

Je vous parlais récemment de la nouvelle fermeté du chef du parti au pouvoir, Shinzô Abe, ces nouvelles ne font que confirmer ma crainte sur la nouvelle ambiance politique au Japon. Car, bien que le Japon a toujours eu une culture belliqueuse, et un forte mobilisation patriotique, le nouveau gouvernement surfe allègrement ces tendances et fait magnifiquement bien oublier Fukushima avec ces conflits datant du siècle dernier.

Une faute d’orthographe, de grammaire, une erreur à signaler une réclamation? Ecrivez à gps2012@hotmail.fr avec votre correction et en indiquant l’url du pos. Retrouvez nous sur Facebook.

Le 22 février deux personnes manifestaient devant l'ambassade coréenne à Tokyo. Provoquant néanmoins peu de réactions des passants.

Le 22 février deux personnes manifestaient devant l’ambassade coréenne à Tokyo. Provoquant néanmoins peu de réactions des passants.